Changer d’opérateur de téléphonie mobile en 5 étapes

Changer d’opérateur en conservant son numéro et son téléphone n’a jamais été aussi simple.

Depuis l’arrivée d’un 4ème opérateur en 2012, la concurrence est plus importante dans le secteur de la téléphonie mobile au bénéfice du consommateur.

Auparavant, les abonnés détenaient surtout des offres avec engagement de 12 ou 24 mois. Ces offres, qui existent toujours, proposent la vente d’un téléphone à un tarif très bas dit « subventionné ». En réalité la facturation mensuelle de ces offres inclut un remboursement échelonné du mobile et partir chez un concurrent en cours d’engagement implique des pénalités de résiliation souvent lourdes.

Aujourd’hui, les consommateurs s’orientent massivement vers des offres sans fourniture de téléphone. Ces offres sont sans engagement et proposent des tarifs très agressifs.

Changer d’opérateur en conservant son numéro de téléphone et son téléphone n’a jamais été aussi simple. Et cela permet de bénéficier de promotions et/ou d’un meilleur service.

Lire la suite sur clcv.org

Nomination au CTS (Conseil Territorial de Santé)

Vincent Perrot, Administrateur à la CLCV Paris, a été récemment nommé au Conseil territorial de santé de Paris pour être un des représentants des usagers du système de santé.

Le conseil territorial de santé (CTS) a été créé par la loi de modernisation de notre système de santé de janvier 2016. Il remplace la conférence de territoire (décret n° 2016-278 du 8 mars 2016). Créé par le directeur général de l’ARS sur chaque territoire de démocratie sanitaire, le CTS veille à conserver la spécificité des dispositifs et des démarches locales de santé fondées sur la participation des habitants, notamment ceux en situation de pauvreté ou de précarité.

Il contribue à l’élaboration, à la mise en œuvre, au suivi et à l’évaluation du PRS, en particulier pour organiser les parcours de santé. Le CTS participe à la réalisation du diagnostic territorial partagé qui identifie les besoins sanitaires, sociaux et médicosociaux de la population et les caractéristiques géographiques et saisonnières du territoire. Il s’appuie sur des données d’observation, les projets des équipes de soins primaires et des communautés professionnelles territoriales de santé.
lire la suite…

Communiqué du collectif 3R

Projet IP13
Zéro Waste France, Plan B’OM

Le collectif 3R (http://collectif3r.org/communique-de-presse-lettre-aux-candidats-a-lelection-presidentielle/) remercie la CLCV pour son soutien en 2016, avec un grand espoir pour faire face aux frais des recours juridiques qu’il prépare pour 2017 (AGO du 29 mars 2017).

Nous appelons nos adhérents à :

– Signer la pétition https://www.change.org/p/2-milliards-pour-brûler-des-déchets-non
– Se mobiliser en venant nombreux aux manifestations et réunions publiques du collectif 3R pour faire admettre à leurs maires qu’il existe une alternative qui a fait ses preuves dans de grandes capitales mondiales comme San Francisco, Milan, Barcelone etc… et signer le Plan B’OM qui démontre qu’en adoptant des solutions simples, on peut :

– éviter de dépenser 2 milliards d’euros d’argent public ;
– lutter contre la pollution et le réchauffement climatique ;
– créer des emplois plus nombreux par le tri et le recyclage et le compostage collectif.

Produits alimentaires à 785 et 1 100 €/kg Non pas de la truffe ou du caviar mais de la coriandre et de la ciboulette !

La CLCV rend publique son enquête flash sur le prix de 11 herbes aromatiques sèches vendues en grande distribution : aneth, basilic, ciboulette, coriandre, estragon, etc.

Au total, 295 relevés de prix ont été effectués dans plus de 10 enseignes. Environ 60 % sont de la marque Ducros et pour les autres, il s’agit principalement de marques de distributeurs ou d’autres marques nationales.

Conclusion : mieux vaut être attentif au prix au kilo.

Lire l’article complet sur www.clcv.org

Dépannage à domicile : nouvelles règles

Depuis le 1er avril 2017, les professionnels doivent afficher le prix de leurs prestations et remettre devis ou contrat détaillés avant toute intervention.

A l’origine de nombreuses plaintes, le dépannage à domicile est régulièrement pointé du doigt. Pratiques abusives, manquements à l’obligation d’information précontractuelle, abus de faiblesse sont couramment relevés. En 2015, 53.6 % des entreprises étaient en infraction avec la réglementation selon la DGCCRF.

Afin d’assainir ce marché, de nouvelles règles sont entrées en application le 1er avril 2017. Objectif : mieux encadrer ces activités, en imposant notamment l’affichage des prix des principales prestations.

Lire l’article complet sur www.clcv.org

Contrôles d’hygiène dans les restaurants : enfin publiés !

Les résultats des contrôles d’hygiène menés dans tous les établissements alimentaires sont consultables sur Internet et via une application mobile.

La CLCV l’appelait de ses vœux : les résultats des contrôles d’hygiène menés dans tous les établissements de la chaîne alimentaire (restaurants, restaurants collectifs, supermarchés, cantines scolaires, etc.) – qui devaient être rendus publics le 1er juillet 2016 – le sont finalement depuis le 3 avril 2017. Un site Internet interministériel (alim-confiance.gouv.fr) et une application mobile (Alim’confiance) ont été créés à cet effet.

Concrètement, avant de se rendre dans un établissement alimentaire, les consommateurs pourront vérifier son niveau d’hygiène sur le site dédié ou via l’application mobile. Ils pourront consulter, pour chaque établissement contrôlé, et ce pour une durée d’un an, le résultat de la dernière inspection sous forme de smiley accompagné d’une mention sur le niveau d’hygiène : très satisfaisant, satisfaisant, à améliorer et à corriger de manière urgente. Dans le cas d’un niveau d’hygiène « à améliorer » ou « à corriger de manière urgente », un nouveau contrôle officiel sera réalisé.

Lire l’article complet sur www.clcv.org